Les «MSP» Maisons de Santé Pluriprofessionnelles sont en croissance importante en France continentale (environ 1 millier), la Corse suit le mouvement. Les professionnels de santé libéraux de Corse aussi se rassemblent en équipe et participent à leur développement sur leur région. La première fut celle de Calenzana puis San Nicolau, Cargèse, c’est au tour de l’Ile Rousse de voir se concrétiser ce projet d’envergure.

Après avoir reçu un avis favorable du comité de sélection organisé par l’Agence Régionale de la Santé de Corse le 6 septembre dernier, et après l’obtention du permis de construire le 12 octobre, le projet va rentrer dans sa phase de construction.

Le début des travaux est prévu pour le premier semestre 2018. Il s’agira de construire un bâtiment situé sur la route territoriale RT 50 (anciennement RN 197) à proximité du centre de radiologie de L’Île-Rousse. D’une surface de 1.300 m², ce dernier sera doté d’un parking de 60 places de stationnement réservées aux patients.

L’un des objectifs de la création de la Maison de Santé est l’amélioration de la qualité des soins. Pour ce faire, l’équipe de soins sera équipée d’un logiciel informatique permettant de partager les dossiers médicaux des patients avec leur accord. Ainsi en l’absence de son médecin traitant, le médecin consulté pourra avec l’accord du patient accéder à son dossier médical et adapter au mieux les prescriptions.

Ce logiciel permettra d’optimiser le transfert d’information entre les professionnels de santé. Un autre point important est la coordination des soins. La dynamique d’équipe et le projet de santé seront animés par une infirmière coordinatrice. Elle sera en charge d’organiser des temps de concertation entre les professionnels pour échanger autour de situations médicales complexes afin de proposer aux patients la meilleure prise en charge. Ces réunions pourront aboutir à la création de nouveaux protocoles de soins pouvant être dupliqués pour d’autres patients.

L’Ile-Rousse va ainsi se doter d’une structure médicale moderne et performante qui contribuera au développement durable du territoire, c’est en tout cas le souhait formulé par les porteurs de ce projet qui regroupe médecins généralistes et gynécologue, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, psychologue, diététicienne et pédicure-podologue.