La rade de L’Ile-Rousse constitue un site attractif pour les plaisanciers et accueille un grand nombre de bateaux durant la saison estivale. Actuellement, l’offre de mouillages organisés mis en place par la commune est réduite (27 mouillages) et de nombreux bateaux jettent leur ancre où bon leur semble dans la baie. Afin de remédier à ces mouillages sauvages, la commune de L’Ile-Rousse souhaite aménager son espace maritime et mettre en place au droit de son port de plaisance un ponton saisonnier d’environ 36 mètres de long pouvant accueillir une trentaine de bateaux de faible tirant d’eau. Elle s’oriente ainsi vers des équipements légers pour développer l’offre estivale tout en respectant l’environnement et en minimisant l’impact des installations.

En période estivale, la fréquentation des bateaux au mouillage dans la rade peut-être très importante, et une partie de ces bateaux sont en mouillage libre sur ancre dans l’ensemble de la rade de l’Ile-Rousse. Ces mouillages libres présentent notamment des risques pour la sécurité et la navigation. Ils sont à l’origine de la dégradation des herbiers de posidonies et peuvent porter atteinte à la qualité des eaux à proximité des zones de baignade. Afin de remédier à ces mouillages sauvages, la commune engage une démarche d’amélioration de la qualité environnementale et d’aménagement de son espace maritime en mettant en place une Zone de Mouillages et d’Equipements Légers (ZMEL).

La ZMEL permettra d’accueillir 50 bateaux de 5 à 24 m en sécurité répartis sur 2 zones :

le site 1: face à la plage en face de la gare, vers l’entrée du port ;

le site 2 : en face de la ville et de la grande plage.

Pour la saison prochaine, un ponton flottant saisonnier d’une trentaine de mètres sera également installé au Sud de la digue Sud, à l’intérieur de l’emprise portuaire. Ce ponton pourra accueillir une trentaine de bateaux à faible tirant d’eau (longueur maximale de 7 m), 5 postes seront dédiés aux bateaux de passage.

Ces aménagements sont associés à la mise en place d’un nouveau plan de balisage et d’interdiction de mouillages dans la rade de l’Ile-Rousse, et d’une réglementation pour une bonne gestion des usages et respectueuse de l’environnement.

Deux nouvelles zones de mouillages réglementées

La localisation et l’emprise et des 2 zones mouillages sont imposées par les contraintes du milieu physique (bathymétrie, protection contre la houle, etc.), du milieu naturel (herbiers de posidonies) et les nombreuses activités maritimes et de loisirs existantes (cercle d’évitage du port de commerce, activités de loisirs nautiques, activité balnéaire et touristique, etc.). Au sein de chaque zone de la ZMEL, le type de mouillages et leur répartition ont été étudiés pour répondre d’une part aux exigences techniques et de sécurité et d’autre part éviter les nuisances environnementales notamment vis-à-vis des herbiers de posidonies, des activités existantes (port, baignade, loisirs nautiques…) et de l’impact paysager.

La Zone 1 implantée sur des petits fonds et principalement réservée aux petits bateaux de 5 à 8 mètres, permet de profiter pleinement des infrastructures portuaires à proximité. Le choix de limiter la taille des bateaux et d’éviter la densification des mouillages face à la plage de la gare vise à limiter les impacts environnementaux (paysage, risque de dégradation la qualité des eaux…) et permet une bonne gestion par les agents du port.

Le périmètre de la Zone 2, face jusqu’à la plage Napoléon, prend en compte principalement la surface des fonds sableux disponible dans la rade et conserve une distance d’une quarantaine de mètres entre la Zone de mouillages et la limite de la Zone Réservée Uniquement à la Baignade (ZRUB) et de 200 mètres jusqu’à la plage Napoléon. La Zone 2 située plus au large dans la baie est dédiée aux unités de 12 à 25 mètres. Le choix de mouillages à l’évitage et à faible densité garantit la sécurité des mouillages et limite la perception visuelle notamment depuis la côte.

Le règlement de la ZMEL précisera notamment l’organisation, les activités autorisées et les prescriptions relatives à la sécurité, à la prévention et la préservation de l’environnement. Les agents du port seront en charge de faire respecter le règlement.

La collecte des déchets sera effectuée au minimum une fois par jour. Les eaux grises et eaux noires seront collectées à partir d’une installation mobile située sur le port de plaisance. Une surveillance du plan d’eau et un suivi de qualité des eaux sera mis en place durant l’exploitation en période estivale. La création d’une zone d’interdiction de mouillages dans la rade hors des zones de mouillages organisés permettra à la ZMEL d’atteindre pleinement ses objectifs de sécurisation de l’espace maritime et de conservation de l’environnement.

Mission d’Etat Zéro des biocénoses marines

En octobre 2017, une mission d’investigation subaquatique réalisée par l’équipe de plongeurs biologistes marins d’OTEIS (Pierre GUILLAUME, classe 2B et Sophie CARTERON, classe 1B) avait pour objectif d’établir l’état zéro des biocénoses au niveau des sites à aménager dans le cadre du projet de ZMEL. Cette étude sous- marine servira d’état de référence. 11 balises de suivi ont été implantées en limite d’herbier pour permettre un suivi photographique de l’évolution de l’herbier en lien avec les travaux d’aménagement et de l’exploitation saisonnière de la ZMEL. Des mesures de préservation de l’environnement seront également prises lors de l’exploitation de la ZMEL, afin de préserver les espèces marines protégées.

Photo Image principale : Les 2 zones d’implantation de la ZMEL avec l’emplacement des 11 balises de la mission d’investigation subaquatique pour la préservation des espèces sous-marines dans les secteurs concernés.